Aujourd’hui, le big data ne se limite pas aux avancées technologiques, mais impacte aussi les relations entre clients et vendeur. Il est vrai que l’essor du e-commerce met les enseignes physiques une position délicate. Ces magasins utilisent la technologie pour améliorer l’expérience du client en se basant sur les données historiques et une analyse précise des données.

 

 

retail stores

Une étude d’IBM montre que le secteur du retail est enclin à passer à un modèle plus centrée sur les donénes, mais que l’hésitation dans l’exécution est encore visible. Si ce changement de paradigme est récent, plusieurs grandes chaînes de magasins se montrent déjà maturesen matière de données s et adoptent l’automatisation de leurs processus pour une meilleure expérience client.

 

Les bénéfices pour le secteur du retail


1. Une vision holistique du marché :

Le big data offre une vision holistique d’une entreprise à travers les départements et peut permettre de mieux comprendre les changements sur le marché. Par exemple, Walmart développe le plus grand cloud privé du mondepour suivre les données sur les stocks, les transactions et les concurrents, ce qui l’aidera à réagir rapidement aux changements du marché.

 

2. Comprendre les besoins des clients: 

Les magasins de détail comme Carrefour, Walmart et Target s’orientent vers la haute technologie en introduisant des caisses automatiques pour leurs clients. Le slogan d’Amazon Go « just walk out » a créé un fort buzz. Cela encourage les clients à entrer dans le magasin, juste pour l’expérience. 

 

3. Connecter les magasins en ligne et hors ligne : 

Les données  sont également utilisées pour personnaliser l’expérience d’achat. Les e-commerçants utilisent des algorithmes basés sur les données pour fournir des recommandations à leurs clients afin de les inciter à  essayer les produits en magasin. Pour la même raison, Nike a créé une boutique rapide avec un processus automatisé, où les clients peuvent choisir les chaussures en ligne, les réserver et les essayer en magasin.

 

4. Des plans personnalisés pour les clients :

Lorsque plusieurs de ses points de vente ont fermé en 2008, Starbucks s’est tourné ses données. Ces dernières leur ont permis de créer des promotions personnalisées, des produits adaptés, de meilleurs menus, à optimiser la maintenance des machines et à améliorer la planification immobilière. Il en a résulté une augmentation considérable de la fréquentation et de la présence sur les réseaux sociaux.

 

5. L’innovation : 

Aujourd’hui, les marques de vêtements d’Asie de l’Est offrent une expérience enrichie à leurs clients. Par exemple, le Japon et la Corée du Sud utilisent la technologie du scanner corporel pour remplacer le concept de vestiaire. Les clients reçoivent ainsi des recommandations précises en fonction de leur morphologie et de leur style.

 

6. Passage à des pratiques écologiques :

Les clients se concentrent désormais davantage sur la collaboration avec des entreprises ayant des pratiques respectueuses de l’environnement. En janvier 2020, Danone a lancé des projets visant à promouvoir la réduction des déchets dans différents secteurs. Aujourd’hui, 50% des consommateurs français sont prêts à adopter un mode de consommation plus écologique et éthique, selon l’observatoire Cetelem/Harris Interactive.

 

Les secteurs du commerce de détail s’orientent vers la maturité données et développent des technologies de pointe pour être hautement compétitifs et survivre à la transition vers le e-commerce. Au vu des hésitations du secteur du commerce de détail, il est important de comprendre l’importance et le processus pour devenir une entreprise mature en matière de données. Découvrez comment dans notre dernier livre blanc.>